ptose-mammaire

Ptose mammaire : c’est quoi et comment y remédier ?

Les variations pondérales et les grossesses successives affectent également la beauté des seins ! Lorsque la poitrine s’affaisse, on parle de ptose mammaire, une anomalie qui affecte souvent la vie quotidienne de nombreuses femmes.

Ne vous inquiétez pas, c’est un phénomène normal, surtout après être devenue mère, et il est également possible de corriger le relâchement des seins par la chirurgie esthétique. Voyons comment vous réconcilier facilement avec votre corps.

Qu’est-ce que la ptose mammaire ?

La ptose mammaire est définie comme la chute et le déploiement réels de la peau du sein. Ce phénomène est dû à un effondrement de la glande mammaire et à un étirement exagéré de la peau qui l’entoure.

La ptose mammaire peut être d’origine naturelle ou apparaître après une perte de poids importante. Il est également possible que la ptose survienne après la grossesse et l’allaitement lorsque le volume des seins diminue de manière significative.
La ptose mammaire peut s’accompagner d’une hypertrophie ou d’une hypoplasie mammaire, particulièrement après allaitement.

Comment corriger la ptose mammaire ?

La façon d’opérer la ptose mammaire et de la corriger, en pouvant retrouver une poitrine pleine et turgescente, est de recourir à la chirurgie esthétique.

Bien que certaines croyances suggèrent de faire certains exercices pour reconstituer les seins tombants, malheureusement, la seule façon de voir vraiment les résultats est de subir une opération chirurgicale.

Comment se déroule une chirurgie de ptose mammaire ?

Le chirurgien enlèvera la peau excédante et déplacera la glande mammaire vers une position plus élevée pour obtenir un résultat harmonieux en termes de volume et de forme. Comme l’explique la Société tunisienne de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, pendant l’opération, le chirurgien enlèvera également un peu de la glande en excès afin d’obtenir un résultat optimal et de redonner au sein sa forme initiale.

L’importance des cicatrices résultant de la chirurgie mammaire dépendra de l’importance de la ptose à corriger. Très souvent, ces cicatrices prendront la forme d’un T inversé, mais il existe d’autres possibilités :

  • Si la ptose mammaire est importante : les cicatrices seront autour de l’aréole, de la partie inférieure de l’aréole jusqu’au pli sous la poitrine et horizontalement sous le pli de la poitrine
  • Si la ptose est modérée : il ne sera possible d’avoir que la cicatrice verticale
  • Si la ptose est minime : vous ne pouvez avoir qu’une seule incision autour de l’aréole

En cas d’hypertrophie ou d’hypoplasie mammaire, le chirurgien peut profiter de la chirurgie de la ptose mammaire pour les corriger simultanément. Il peut alors proposer l’insertion d’une prothèse en silicone.

Share

Blogueuse et rédactrice SEO depuis presque 10 ans.